Lors du conseil communal du 07 Septembre 2020, plusieurs thématiques importantes ont été abordées dont le développement commercial de notre commune et l’épineux dossier de la Boucle du Hainaut.

Tout d’abord, le Schéma Communal de Développement Commercial (SCDC) a été présenté. Cet outil très complet servira de ligne directrice pour penser la politique de la ville pour soutenir nos commerces locaux.

Une autre bonne nouvelle est l’adoption du projet Creashop, après la sélection de la candidature de Soignies par la Région Wallonne. Ce projet permet d’apporter une aide financière pour lancer un commerce dans une cellule vide d’un montant de maximum 6000€, soit un maximum de 60% des dépenses d’aménagements.

Enfin, notons aussi le vote d’une motion visant à soutenir le dynamisme commercial dans le contexte de la crise sanitaire liée au Covid-19, un geste important pour montrer que Soignies défend et soutient ses commerçant.e.s.

L’élément central du conseil communal a très certainement été le point « Boucle du Hainaut ». Ce projet de ligne de haute tension aérienne traversant 14 communes dont Soignies entre Avelgem et Courcelles a suscité de nombreuses réactions au sein du conseil communal, des réactions qui font écho aux nombreuses préoccupations et craintes des riverain.e.s se trouvant sur le tracé de cette ligne.

Ce dossier, qui a déjà fait l’objet d’une motion en Septembre 2019, a refait l’actualité avec le lancement de la procédure de révision du plan de secteur

Mécontent du manque de transparence d’Elia et du fait que ses remarques préalables n’aient pas vraiment été prises en compte, la majorité sonégienne (PS-MR-Ecolo) a été rejointe par l’opposition et l’ensemble du conseil communal s’est prononcé contre le projet tel que présenté actuellement et a demandé davantage de transparence de la part d’Elia ! Les élu.e.s sonégien.ne.s ont demandé qu’Elia vienne présenter son projet en lors du prochain conseil communal du 20/10, au sein du Collège communal et aussi lors de la prochaine commission consultative d’aménagement du territoire.

Benoit Leclercq, échevin de l’environnement, a pris la parole pour rappeler que : « Même si la Ville de Soignies reconnaît la nécessité de développer des infrastructures de transport électrique modernes et de qualité en cœur du Hainaut afin de faciliter la transition énergétique et le développement économique de la région, nous sommes face à un réel déficit démocratique d’Elia vis-à-vis des sonégien.ne.s »

Annick Vincke, cheffe de groupe Ecolo, a pour sa part, rappelé que les écologistes seraient vigilants que des balises sanitaires et environnementales fortes soient respectées !

Pour avoir plus d’infos sur ce projet, les différentes étapes, toutes les actions prises depuis le début par la ville de Soignies ainsi que les documents mis à disposition du public (dossier de base et dossier cartographique) : https://www.soignies.be/fr/boucle-du-hainaut.html?cmp_id=7&news_id=2840&vID=3

Vous pouvez également retrouver la position détaillée de la Locale Ecolo de Soignies sur ce dossier sur notre site web : https://soignies.ecolo.be/2020/09/10/boucle-du-hainaut/

A côté de ces deux thématiques, relevons également :

  • L’approbation des plans de pilotage de nos écoles communales : Ces plans de pilotage, construit par les équipes éducatives et élaboré sur différents indicateurs, contiennent de nombreuses propositions pour améliorer notre système scolaire et sera valide pour une période de 6 ans.
  • La dénomination d’une future place « Madelgaire », du nom historique du fondateur de Soignies : Cette décision a permis de rappeler que la Ville appelait les citoyen.ne.s à proposer des noms de femmes célèbres afin de nommer les prochaines rues et places de Soignies pour faire de notre commune un espace public plus inclusif et donnant plus de place aux femmes !

Le conseil s’est clôturé par l’interpellation du groupe Ensemble de Benoit Leclercq, échevin de la mobilité sur la sécurité des cyclistes sur les réseaux points-nœuds de l’entité et sur l’avancement des projets de « rues scolaires » à Soignies.

Benoit Leclercq a rappelé le travail quotidien des services administratifs afin de répertorier les dégâts sur certains tronçons cyclo-piétons et la nécessité de prioriser les travaux à effectuer et de d’abord réparer les points les plus fréquentés du réseau. Annick Vincke a quant à elle rappelé que cela correspondait à la volonté des écologistes d’avoir une vision globale de la mobilité et mentionnait le lancement de l’appel à projets « Communes pilotes Wallonie cyclable » visant à favoriser le développement du vélo afin de doubler son usage d’ici 2024 et de le multiplier par 5 d’ici 2030. Elle a clôturé sa réponse au chef de l’opposition sonégienne en expliquant que « Avec ce plan, nous aurons droit à la crème, au sourire de la crémière et elle viendra en vélo nous l’apporter ! »

Plus d’infos sur ce plan : https://henry.wallonie.be/home/presse–actualites/publications/lancement-dun-appel-a-projets–communes-pilotes-wallonie-cyclable.publicationfull.html

Concernant les projets de créations de rues scolaires, Benoit Leclercq a rappelé le bon travail des services qui ont permis de cibler les rues mieux situées pour devenir des rues scolaires en précisant que ce travail s’est effectué en étroite collaboration avec les directions des écoles concernées par ces projets. Il a insisté que « Il est essentiel de développer ces rues scolaires afin de réduire la pollution de l’air autour des écoles et de protéger la santé de nos enfants ! »

Share This